Comment se débarrasser de ses déchets verts et végétaux ?

 

debarras de dechets vert et vegetauxdebarras de dechets vert et vegetaux

 

Il existe de nombreuses manières de se débarrasser de ses déchets verts en toute légalité. Pourquoi pas en s’inscrivant dans une démarche éco-responsable de valorisation de ces matières premières ?

Loi, déchetterie, compostage, ce qu’il faut savoir, ce qu’il faut faire, ce qu’il ne faut pas faire…

Qu’est-ce qu’on entend par « déchets verts » ?

Les déchets dits « verts », ce sont les déchets d’origine végétale résiduels de l’entretien du jardin et accessoirement de la cuisine :

  • L’herbe issue de la tonte et du fauchage ;
  • Les feuilles mortes ;
  • Les résidus d’élagage, de taille et de débroussaillage ;
  • Les végétaux non malades et non envahissants issus du nettoyage des massifs (éviter les mauvaises herbes en graines, les chardons, les racines de menthe ou de prêle…) ;
  • Les fruits non consommables tombés des arbres ;
  • Les épluchures de légumes…

Ce que dit la loi 

Il est strictement interdit de brûler des déchets ménagers. Or les déchets verts sont rangés dans la case des déchets ménagers. Il est donc tout aussi strictement interdit de brûler des déchets verts, contrairement à ce que l’on pourrait penser.

 2. Mais pourquoi cette interdiction de brûler nos déchets verts ?

Tout simplement car ce n’est pas écolo et c’est surtout très toxique ! Et il y a aussi toutes ces gênes :

Les troubles de voisinage (déjà que ce n’est pas toujours facile) : odeurs, fumée…

Les risques d’incendie : vent mal placé, haies trop proches…

La pollution atmosphérique : les gaz et particules qui s’échappent dans la fumée sont extrêmement toxiques

L’impact sanitaire (et cela fait peur) : d’après une source sante.gouv.fr, l’espérance de vie est réduite d’environ 8 mois/personne en France, uniquement en conséquence de la pollution particulaire

Exemple pour 50 kg de déchets verts brûlés, cela équivaut à :

[Sachez qu’en réalité et en moyenne par an, c’est 165 kg qui sont brûlés par personne)

S’ils ne font pas l’objet d’une collecte sélective, mise en place par une collectivité, les déchets verts doivent être broyés ou déposés sur des sites dédiés tels que les plates-formes de compostage ou les déchetteries.

le mieux est de faire appel a un professionnel du débarras des déchets végétaux appelez tse-nettoyage

Les risques

Brûler des végétaux pollue l’air, trouble le voisinage (fumées, odeurs…) et génère des risques d’incendie importants. Trois bonnes raisons de respecter la loi ! Mais si ces raisons ne vous suffisent pas, le risque d’amende jusqu’à 450€ devrait finir de vous convaincre !

Les dérogations

Le préfet peut toutefois accorder, dans certaines conditions, des dérogations (règlements sanitaires départementaux), notamment pour éviter la propagation d’épidémies causées par des vers, des bactéries ou des parasites qui touchent certains végétaux. Mais comme toute dérogation, les règles sont strictes : état des végétaux, périodes et horaires de brûlage… Dans tous les cas il faut se renseigner en mairie.

 

Quelles solutions pour ses déchets verts

On estime à plus d’un million de tonnes les déchets verts dans nos ordures ménagères. Un coût inutile pour une matière première perdue. Mais alors, si on ne brûle pas et si on ne jette pas à la poubelle… que peut-on faire de ses déchets verts ? À vrai dire, les solutions ne manquent pas, de la valorisation organique par le compostage par exemple, à la valorisation de la matière par le recyclage ou le réemploi en passant par la valorisation énergétique, plus spécifique certes, mais non moins intéressante, par exemple par la combustion de certains bois, la méthanisation, la production de biocarburants… Alors, pour nous, particuliers, quelles solutions simples et accessibles nous sont proposées ?

Déchets de taille et de nettoyage

Déchets de taille et de nettoyageAgrandir l'image

La collecte sélective

De nombreuses collectivités mettent en place une collecte sélective dédiée aux déchets verts, collecte régulière, voire hebdomadaire, ou sur simple demande. Les déchets sont donc ensuite traités selon le choix de l’agglomération, le plus souvent en compostage.

Les déchetteries

On peut aussi se rendre individuellement en déchetterie. Quand le broyage et le compostage sont pratiqués, les collectivités donnent souvent accès gratuitement à leurs administrés à du compost et/ou du BRF (bois broyé).

Les entreprises spécialisées

Se déplacer jusqu’à une déchetterie n’est pas toujours possible (volume trop important de déchets, manque d’un véhicule adapté…). Dans ce cas, il faut savoir que des entreprises spécialisées existent, qui peuvent prendre en charge les végétaux ou les broyer sur place.

Evacuation de déchets verts

Evacuation de déchets vertsAgrandir l'image

Le broyage et le paillage

On peut aussi utiliser ses déchets verts comme paillage naturel, entiers (paille, herbe sèche, brindilles…) ou broyés (branchages…). Une méthode éco-responsable, économique (gratuit, économie d’eau) et bonne pour la terre (protectrice, fertilisante…).

>> Lire : Recycler les déchets du jardin

Le compostage maison

La méthode la plus intéressante reste le compostage maison : facile, sur place et source de matière première pour le jardin : un engrais 100 % naturel et efficace… Composter ses déchets verts, c’est légal, c’est ludique et c’est utile. On peut y mettre feuilles, paille, sciure, copeaux et branchages broyés, herbe fraîche ou sèche, fleurs fanées, fanes et épluchures de légumes, fruits, café…

NOS SERVICES D’URGENCES

  • Débarras de déchets vert et vegetaux
  • Débarras de déchets enlèvement encombrant et gravats
  • Débarras maison et appartement
  • Nettoyage de jardin et démolition abri

 

Notre entreprise de nettoyage  et débarras maison  enlèvement de gravats , situées dans Essonne est à votre service pour

enlèvement déchets verts  végétaux et jardinage élagage haie et pelouse nettoyage de  terrain.

CONTACT 0650026456
MAIL: tse.gravat@gmail.com

https://www.tse-gravat.com/

  • Un appel est suffisant pour venir débarrasser ou nettoyer chez vous en urgence.

NOTRE ZONE D’INTERVENTION :
75 – Paris